Roland et frère

Salle de presse

Pas facile la vie de restaurateur!

Pour avoir oeuvré dans le domaine durant bon nombre d’années, je sais que cet énoncé est approprié et tout-à-fait véridique. L’exploitant d’un commerce de restauration se doit de travailler très fort pour accumuler les bénéfices durant la période de fort achalandage et, tout aussi fort, le reste de l’année pour les préserver.

Pour plusieurs d’entre vous, c’est l’occasion de démontrer votre grande polyvalence. De l’accueil à la cuisine, en passant par l’assistance au service, le lave-vaisselle et le ménage, toutes les tâches sont bonnes pour préserver les bénéfices accumulés.

Ainsi, vous employez beaucoup de temps et d’énergie à des tâches moins productives, vous accumulez de la fatigue et du stress et ces conditions font que vous n’avez pas assez de disponibilité pour vous consacrer à vos tâches d’administrateur. Les dossiers s’accumulent, vous ne disposez que de très peu de temps pour interpréter vos résultats et souvent la prise des inventaires est mise de côté et, bien plus encore, à l’arrivée du printemps, les menus sont rédigés à la hâte.

Dans ce contexte, pouvez-vous espérer mieux de l’année qui commence? Personnellement, je crois que non! Le cycle recommencera et de plus en plus votre tâche de restaurateur sera difficile.

Aujourd’hui, j’aimerais vous proposer une chose : « celle de casser ce moule! »

Créez des conditions propices à l’éclosion de meilleurs résultats et ce, en accordant un rôle plus grand à l’administrateur.

Les résultats ne sauront tarder!

Adrien Boucher
Directeur de l’Académie culinaire Roland & Frères